Planète
 
AUTO-ENTREPRENEUR
Le portail pour réussir en auto-entrepreneur
AVEC   ITG Le Portage Salarial     
Magazine de Planète auto-entrepreneur Annuaire des auto-entrepreneurs Bonnes affaires pour les auto-entrepreneurs Communautés des auto-entrepreneurs

Le blog des auto-entrepreneurs



Auto-entrepreneur et/ou portage salarial : les avantages et inconvénients pour aider votre lancement

devenir auto-entrepreneurL’auto-entrepreneur n’est pas toujours le régime le plus avantageux pour démarrer une activité indépendante. Notamment si vous avez des investissements de départ importants. Mais lorsque le régime correspond à vos besoins, il convient également de comparer les avantages d’une autre formule intéressante, le portage salarial. Celui-ci vous permet de démarrer de manière totalement indépendante tout en conservant le statut de salarié. Vous pouvez aussi combiner les deux statuts : salarié en portage, entrepreneur individuel en auto-entrepreneur…  le point sur ce cumul.

1. Le portage salarial, qu’est-ce que c’est ?

Une situation intermédiaire, pas toujours simple à comprendre, à cheval entre le salariat et l’indépendance. Vous développez votre activité de manière totalement autonome en prospectant et négociant vous-même avec vos clients. Mais c’est l’entreprise de portage (intermédiaire entre vous et votre client) qui se charge de la facturation et de la gestion administrative de votre prestation.
Pour ce faire, vous signez une convention de portage et un contrat de travail avec l’entreprise de portage qui vous verse tous les mois un salaire calculé en fonction de votre CA (et ce, même si vos clients n’ont pas encore réglé la prestation à l’entreprise de portage).

C’est donc une situation de lancement très confortable, vous bénéficiez de tous les avantages du statut salarié tout en manageant vous-même votre activité. Contrepartie importante, l’entreprise de portage déduit une part non négligeable de votre CA au titre de la gestion administrative de votre activité.

2. Avantages et inconvénients du portage par rapport au régime auto-entrepreneur

Pour résumer, il serait facile de caricaturer ces deux dispositifs. Dans le cas du portage salarial, (more…)

Commencer son activité même sans stage de pré-installation ?

Dans son prochain texte de loi, Emmanuel Macron souhaite encourager la création d’entreprises en baisse de 20% en 2015.

Or dans le cadre activités artisanales, depuis la loi Pinel de janvier 2015, les auto-entrepreneurs sont tenus de s’immatriculer à leur Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Avec à la clé, l’obligation de suivre un Stage Préalable à l’Installation (SIP). D’une durée moyenne de 5 jours, ce stage coûte jusqu’à 400 euros. S’ajoute à cela un écueil de taille : la liste d’attente peut être de plusieurs mois !  De quoi dissuader bon nombre de candidats à la création.

C’est pourquoi afin de désengorger les Chambres de Métiers qui dispensent ces stages et ne plus entraver la création d’entreprise en auto-entrepreneur, Bercy souhaite que des dispenses soient accordées permettant  de démarrer l’activité sans obtention du SIP.

 

 

Auto-entrepreneur, des conférences dédiées pour développer votre activité

Du 09 au 11 octobre 2012 se tiendra au Palais des Congrès de Paris, la 14ème édition du Salon des micro-entreprises. Sur place, un espace entier vous est réservé. Au sein du village de l’auto-entrepreneur à la TPE vous profitez de conseils d’experts de la création et du développement d’entreprises et découvrez les solutions dédiées aux auto-entrepreneurs proposés par les exposants. Un véritable gain de temps si vous vous lancez ou cherchez des informations pour accélérer votre développement !

À ne pas manquer également : 220 conférences en accès libre pour découvrir les expériences et conseil d’experts de l’entrepreneuriat et des parcours d’entrepreneurs.

Parmi les thèmes abordés :
• « Actualités fiscales, sociales et comptables du régime. »
• « D’auto-entrepreneur à dirigeant d’entreprise, comment faire ? »
• « Auto-entrepreneur, 3 ans après : Inspirez-vous de ces 3 success stories. »

Découvrez en détail le programme réservé aux auto-entrepreneurs sur le Salon des micro-entreprises.

Guide officiel de l’auto-entrepreneur : la dernière mise à jour disponible

Filed under: Actualités,devenir auto entrepreneur — Mots-clés : , , — 5 septembre 2012 à 22 h 52 min

La dernière édition du guide officiel de l’auto-entrepreneur est parue courant juillet. Le guide récapitule tous les points clés à connaître si vous choisissez ce régime pour vous lancer en indépendant. À noter en plus, le guide fait le point sur toutes les situations spécifiques. Vous pourrez au besoin consulter les fiches thématiques suivantes :

- Accre et auto-entrepreneur

- RSA et auto-entrepreneur

- L’auto-entrepreneur dans les Dom

- Assurance chômage et création ou reprise d’entreprise

- Cumul d’activités par une même personne physique ou au sein d’un même foyer fiscal

- Les agents publics et le régime de l’auto-entrepreneur

- Validation des trimestres de retraite au régime de base

- Le cumul emploi retraite

Pour rappel, le régime auto-entrepreneur est mis à jour chaque année. Cette année encore, de nouvelles obligations se sont imposées : une déclaration mensuelle ou trimestrielle obligatoire même en cas de CA nul, une nouvelle cotisation au titre de la formation professionnelle, etc. Faites le point sur tout ce qui change en 2012.

Télécharger la version 2012 du guide officiel de l’auto-entrepreneur.

Alerte de l’Urssaf aux auto-entrepreneurs : attention aux arnaques !

AttentionDans un communiqué daté du 6 août dernier, la caisse nationale des Urssaf (Acoss) ainsi que le Régime Social des Indépendants (RSI) ont à nouveau appelé les travailleurs indépendants à la vigilance. Ce n’est pas la premières fois que des courriers détournant les logos et signatures d’organismes officiels sont signalés et il convient d’être prudent.

Deux types de démarches susceptibles de créer une confusion avec les régimes obligatoires de protection sociale :

1. Les adhésions payantes aux registres officiels :

Des sociétés dont les noms peuvent être facilement confondus avec des registres officiels, tels : « Répertoire national des entreprises », « Registre des créations », « Répertoire des Sociétés des indépendants », « Registre APE », « RSI France » sollicitent régulièrement les entrepreneurs pour leur proposer une inscription payante.

Si vous avez un doute au sujet d’un courrier, vérifiez systématiquement que votre numéro de sécurité sociale est indiqué sur le recto du document. Si ce n’est pas le cas, il s’agit certainement d’un courrier émanant d’une société indépendante.

2. Du hameçonnage par e-mail :

Des e-mails détournant le logo et l’identité de l’Urssaf circulent et vous demandent, sous prétexte d’un trop-perçu de renvoyer des copies de vos pièces d’identité (carte d’identité, passeport ou justificatif de domicile). Une réponse à ces e-mails pourrait vous pénaliser. Soyez prudent et en cas de doute, contactez votre interlocuteur habituel à l’Urssaf ou au RSI.

Consulter le communiqué de l’Acoss et du RSI.

 

Auto-entrepreneurs, conseils clés pour vous faire faire de bonnes cartes de visite

Quoi de plus simple que des cartes de visite ? En effet, que vous les fassiez faire sur un site Internet ou par un imprimeur, il vous suffit de vous laisser guider… Mais avez-vous pensé aux destinataires de ces cartes ? Ces prospects qui n’auront pour se souvenir de votre rencontre que ce petit morceau de carton en main… Pour marquer les esprits avec votre carte et faire en sorte qu’elle devienne un outil efficace de prospection, il faut se poser les bonnes questions lors de leur réalisation. Quelle activité présenter si vous en avez plusieurs ? Quelle présentation privilégier ? Doit-on miser sur l’originalité ou le grand classique ?

Des entrepreneurs partagent leurs expériences et bons conseils expérimentés sur le terrain pour vous guider ! A découvrir, un article très pratique : comment créer des cartes de visite efficaces ?

Auto-entrepreneur, avez-vous pensé à assurer votre activité ?

Les auto-entrepreneurs sont soumis aux obligations d’assurances imposées à tous les entrepreneurs individuels. En exerçant en nom propre, vous êtes alors personnellement responsable de toutes les conséquences et engagements liés à votre activité professionnelle. En cas de dégâts matériels ou pire d’un accident chez un client, vous assumez le coût des dommages. Or, votre assurance habitation, celle qui vous couvre habituellement, ne prend pas en charges ces risques. Pour développer sereinement votre activité, il est donc conseillé de choisir une offre d’assurances adaptée à vos besoins et qui vous couvre dans toutes vos activités professionnelles.

Pour vous, la MACIF a développé une solution simple et rapide incluant les garanties indispensables à la protection de vos activités en auto-entrepreneur, de votre matériel, de vos biens mobiliers et immobiliers, et de vos marchandises.

Une assurance professionnelle adaptée aux auto-entrepreneurs :

Pour 94,50 €/an TTC* vous bénéficiez d’une garantie responsabilité civile couvrant les dommages que vous pourriez causer à des tiers du fait d’erreurs, de fautes ou de négligences dans l’exercice de vos fonctions.

Une garantie optionnelle à 62,84 €/an* assure en plus :

  • Votre local d’une superficie de 25m2 maximum s’il est situé à votre domicile.
  • Vos marchandises stockées et/ou votre matériel professionnel (**).

Découvrez toutes les conditions et particularités de cette offre d’assurance dédiée aux auto-entrepreneurs.

* Tarifs en vigueur au 01/01/2012.
** Voir conditions particulières.


5, 6 et 7 juin : auto-entrepreneurs, 3 jours pour créer ou développer votre activité avec l’Adie

Vous souhaitez créer ou développer votre activité d’auto-entrepreneur ? Les 5, 6 et 7 juin, recnontrez l’Adie et les partenaires de la création d’entreprise partout en France !

Au programme, des ateliers d’information et des rendez-vous individuels à destination des travailleurs indépendants et des demandeurs d’emploi ayant choisi ou souhaitant s’orienter vers le régime de l’auto-entrepreneuriat. Vous retrouverez toutes les informations pratiques, les bons tuyaux et les pièges à éviter pour bien démarrer ou développer votre activité, ainsi que des solutions de microcrédit et des témoignages d’auto-entrepreneurs !

Pour découvrir la rencontre auto-entrepreneur la plus près de chez vous, contactez le 0 800 800 566 (appel gratuit depuis un poste fixe) ou rendez-vous sur Adie Connect.

Auto-entrepreneurs : astuces utiles pour mieux travailler à la maison

À la maison, il y a les allées et venues des enfants, parfois un voisin qui vient prendre des nouvelles, tout ce qu’il faut faire pour bien tenir la maison et aussi souvent, votre entreprise ! Comment réussir à concilier les deux ? Se ménager des temps de travail avec une bonne concentration et des pauses salutaires ? Il faut parfois apprendre tout simplement à travailler autrement que lorsque vous étiez salarié en entreprise et adapter vos méthodes à votre nouvelle situation d’entrepreneur à domicile.

Pour que la sphère privée n’empiète pas trop sur le pro et inversement, découvrez un extrait de 35 repères pour mieux travailler de chez soi, de de Christie Vanbremeersch et Marie Bousquet, Éditions Leducs, février 2012. Un condensé de bonnes pratiques faciles à mettre en place pour bien gérer sur tous les fronts, avec la même efficacité !

 

Auto-entrepreneurs, comment faire la différence auprès de vos prospects ?

Filed under: Auto-entrepreneurs,devenir auto entrepreneur — Mots-clés : , , — 19 avril 2012 à 23 h 39 min

S’il est une étape difficile dans la préparation de son lancement, c’est de trouver le bon positionnement pour à la fois se différencier de la concurrence tout en exprimant l’essence même de notre spécificité en tant qu’indépendant ou entrepreneur ! Pour vous aider, Véronique da Costa, consultante pour la mise en œuvre opérationnelle de stratégies de développement digitales, nous a préparé un guide bien pratique pour mener cette réflexion stratégique.

  • Comment définir votre client-type et adapter votre communication ?
  • Comment bien déterminer vos offres de produits ou services ?

Retrouver ses conseils et astuces dans son article bien positionner votre offre pour convaincre facilement vos prospects.

Une lecture salutaire si vous n’avez pas déjà défini votre positionnement !

Véronique da Costa, est consultante et propose conseils et formations à la mise en œuvre opérationnelle de stratégies de développement digitales. Elle est également l’auteur du blog BeDigitalBusiness.

 

Page 1 sur 41234

Powered by WordPress