Planète
 
AUTO-ENTREPRENEUR
Le portail pour réussir en auto-entrepreneur
AVEC   verisign      Jam
Magazine de Planète auto-entrepreneur Annuaire des auto-entrepreneurs Bonnes affaires pour les auto-entrepreneurs Communautés des auto-entrepreneurs

Le blog des auto-entrepreneurs



L’ auto-entrepreneur à durée déterminée : le gouvernement contre l’avis des experts.

L’audit élaboré à la demande du gouvernement conjointement par l’inspection générale des finances et l’inspection générale des affaires sociales conseille dans sa recommandation n°10 de « ne pas limiter dans la durée le bénéfice du régime ». Les déclarations de Sylvia Pinel hier ont montré que le gouvernement ne comptait pas suivre les experts sur ce terrain.

Rappelons que Mercredi le gouvernement à fait savoir par la bouche de sa ministre chargée de l’Artisanat qu’il entendait limiter entre « 1 à 5 ans » la durée du régime pour les auto-entrepreneurs dont c’est l’activité principale. Sylvia Pinel a annoncé qu’elle se donnait « jusqu’à l’été » pour préciser le nouveau cadre du régime en concertation avec les organisations d’auto-entrepreneurs et d’artisans, principaux opposants au régime.

À la lecture de l’audit, il est intéressant de noter que les experts appuyaient leurs recommandations sur le constat que les adhésions au régime « avaient généré environ 800 M€ supplémentaires de ressources nettes pour les finances publiques sur les trois premières années d’existence ». Selon la Direction Générale de la Compétitivité de l’Industrie et des Services (DGCIS), en période de croisière, le gain annuel serait de 300 000€.

41 commentaires »

  1. ce serait maintenant qu’il faut organiser des pétitions et que chacun de nous écrive à Sylvia Pinel et au Président

    Commentaire by angelmann — 16 avril 2013 @ 17 h 24 min

  2. Bonjour,
    Je suis un ancien auto-entrepreneur qui a dû cesser toute activité pour raison personnelle. Ce régime est très limitatif, il a de gros inconvénients : il ne permet pas d’investir ; les impôts sont payés sur le chiffre d’affaire et non sur les bénéfices (et quand il n’y en a pas beaucoup…) ; Les rentrées d’argent sont très limitées (et sur le chiffre d’affaire encore une fois)…
    Le seul véritable avantage est la facilité des démarches et de la comptabilité.
    C’est le régime des petits qui n’ont pas beaucoup d’argent et c’est un gouvernement (soit-disant) socialiste qui veut le restreindre ou le supprimer. Je ne comprends pas ! De plus, beaucoup de ces petits qui travaillent aujourd’hui dans la légalité seront obligés de travailler au noir ! Ont-ils bien réchéfléchi ?
    Les mesures intelligentes pour doper les créations d’entreprises seraient :
    - la simplification des démarches de création,
    - la suppression de la taxation au forfait avec le décalage que l’on sait entre les bénéfices et le paiement…
    Servons-nous des ordinateurs et des réseaux ! Comme cela se fait déjà pour les impôts sur les revenus.
    Salutations
    JK

    Commentaire by JK — 17 avril 2013 @ 10 h 00 min

  3. Les gouvernants ne peuvent pas s’arrêter de tout changer.
    Cette maladie complique la vie des Entrepreneurs, qui doivent se tenir au courant en permanence, et sont obligés de payer un expert comptable et un avocat pour éviter les erreurs dues au perpétuel changement de nos lois, impositions, et « niches fiscales ».
    Etre autoentrepreneur était simple, et c’est cela qui plaisait.
    Vous allez voir que dans quelques mois, on va entendre parler des autoentrepreneurs qui s’expatrient

    Commentaire by DEPRESLE Jean-François — 17 avril 2013 @ 10 h 14 min

  4. En pleine crise, on offre la possibilité de respirer financièrement pour ceux qui veulent y arriver, et de créer de l’activité simplement efficacement sans trop de difficultés.
    Et tout ce que cette équipe de « bon à rien » aux gouvernements est capable de faire, c’est de le plomber.
    Si l’état raquettait moins les entreprises, la compétitivité ne serait plus un problème, aussi important.
    Sauver les finances de l’états, leurs budgets, leurs salaires, aux détriments de l’avenir de l’industrie Française.
    C’est très généraliste mais ce qui est intéressant c’est que plus tu gagnes plus on t’en prend, et au final, tu as les mêmes ressources que celui qui profite allègrement du système.

    Commentaire by COTTINEAU — 17 avril 2013 @ 11 h 52 min

  5. Le statut d’auto-entrepreneur est un « facilitateur » à la création d’entreprise. La majorité des entrepreneurs, des gens qui osent, qui prennent des risques et qui bien souvent trouvent leur salut dans la création de leur « petite entreprise en période de crise » le font pour exister, créer leur boite,investissent leur temps et leur savoir faire à défaut de capitaux qu’ils n’ont pas. Les banques sont prudente face au manque de garanties, le chemin est long pour un auto entrepreneur qui ne veut pas et ne pas dépendre du RSA, fierté ou besoins primaires . Le nombre de liquidations judiciaires d’entreprises nouvelles ou récentes va croissant, des investissements (ou dépenses) trop importants, les garanties apportées leur permettent de tenter leur chance, mais… la réalité les rattrape ! L’auto-entrepreneur est souvent un autodidacte, créateur, artiste, « artisan » de talent ex-futur- salarié jamais embauché car les TPE ne peuvent ou n’ose pas…peur de l’avenir, pas de perspectives.
    Entre la théorie et la pratique,la raison et la passion, le constat est simple: on doit supporter l’héritage (le passif) on doit faire plaisir et se faire réélire.

    Je pense qu’il faut ouvrir, écouter et comprendre la problématique de la « base », faire que les élites, compétentes en période de croissance sachent faire preuve de discernement et d’une capacité à gérer aussi le court terme pour faire que des milliers puissent ne pas dépendre des régimes sociaux et puissent exister dans la société de consommation et de « reconnaissance »

    La théorie de limiter dans le temps, encadrer, contraindre est une erreur, une France qui travaille est une France Fière, qui crée de la richesse.

    Le monde est complexe, notre pays (les français) ne sont pas faciles (parait-il)

    Chaque auto-entrepreneur est une personne qui bosse, qui veut s’en sortir, ne pas dépendre du RSA et des aides diverses et variées, c’est une force vive qui peut créer de la valeur ajoutée.

    Je ne sais pas comment faire une conclusion, deux mondes opposés, l’un qui espère ou rêve, de l’autre des « gestionnaires » qui capitalisent sur le rapport de forces entre la droite et la gauche.

    La réponse n’est pas simple, toutefois, nous les petits auto-entrepreneurs devons régir et défendre notre statut pour que les « petites bonnes volontés » puissent exister.

    Pas militant – Pas candidat – Juste pour que ceux qui ont encore un peu de « jus » ne soit pas tenté de profiter encore plus du système.

    + de RSA ou + d’auto-entrepreneurs, quelle est le meilleur choix pour les finances de l’état…surtout en terme de développement futur.

    ACTION

    Commentaire by SHOP — 17 avril 2013 @ 19 h 51 min

  6. Le statut d’auto-entrepreneur est un « facilitateur » à la création d’entreprise. La majorité des entrepreneurs, des gens qui osent, qui prennent des risques et qui bien souvent trouvent leur salut dans la création de leur « petite entreprise en période de crise » le font pour exister, créer leur boite,investissent leur temps et leur savoir faire à défaut de capitaux qu’ils n’ont pas. Les banques sont prudente face au manque de garanties, le chemin est long pour un auto entrepreneur qui ne veut pas et ne pas dépendre du RSA, fierté ou besoins primaires . Le nombre de liquidations judiciaires d’entreprises nouvelles ou récentes va croissant, des investissements (ou dépenses) trop importants, les garanties apportées leur permettent de tenter leur chance, mais… la réalité les rattrape ! L’auto-entrepreneur est souvent un autodidacte, créateur, artiste, « artisan » de talent ex-futur- salarié jamais embauché car les TPE ne peuvent ou n’ose pas…peur de l’avenir, pas de perspectives.
    Entre la théorie et la pratique,la raison et la passion, le constat est simple: on doit supporter l’héritage (le passif) on doit faire plaisir et se faire réélire.

    Je pense qu’il faut ouvrir, écouter et comprendre la problématique de la « base », faire que les élites, compétentes en période de croissance sachent faire preuve de discernement et d’une capacité à gérer aussi le court terme pour faire que des milliers puissent ne pas dépendre des régimes sociaux et puissent exister dans la société de consommation et de « reconnaissance »

    La théorie de limiter dans le temps, encadrer, contraindre est une erreur, une France qui travaille est une France Fière, qui crée de la richesse.

    Le monde est complexe, notre pays (les français) ne sont pas faciles (parait-il)

    Chaque auto-entrepreneur est une personne qui bosse, qui veut s’en sortir, ne pas dépendre du RSA et des aides diverses et variées, c’est une force vive qui peut créer de la valeur ajoutée.

    Je ne sais pas comment faire une conclusion, deux mondes opposés, l’un qui espère ou rêve, de l’autre des « gestionnaires » qui capitalisent sur le rapport de forces entre la droite et la gauche.

    La réponse n’est pas simple, toutefois, nous les petits auto-entrepreneurs devons régir et défendre notre statut pour que les « petites bonnes volontés » puissent exister.

    Pas militant – Pas candidat – Juste pour que ceux qui ont encore un peu de « jus » ne soit pas tenté de profiter encore plus du système.

    + de RSA ou + d’auto-entrepreneurs, quelle est le meilleur choix pour les finances de l’état…surtout en terme de développement futur.

    ACTION

    Commentaire by SHOP — 17 avril 2013 @ 19 h 51 min

    Commentaire by SHOP — 17 avril 2013 @ 19 h 52 min

  7. Une des rares dispositions concernant entrepreneuriat qui marche et surtout qui est à la ,portée de tout bon professionnel salarié va donc être remis en cause par la gouvernement actuel …..!

    A croire qu’ils le font exprès !

    Car enfin, le seul espoir de beaucoup de demandeurs d’emploi actuellement est de créer leur propre « activité » à coût zéro et par la même de susciter des vocations …..!

    Si cela marche, on évolue vers un statut classique avec créations d’emplois ….. si cela ne marche pas on clôture à frais zéro !

    Quant à la concurrence déloyale …… qu’un artisan qui n’a jamais fait de travail au noir ….. ose lever le doigt !

    Alors il faut assumer et être « compétitif » …!

    De toutes façons actuellement le plus grand danger vient des entreprises européennes qui cassent les prix pour « survivre » ( Espagnoles notamment) et non des autoentrepreneurs Français !

    H. Mérot du Barré
    Consultant auprès de Pôle Emploi
    Conseil et initiateur en création d’entreprise.

    Commentaire by Hervé Mérot du Barré — 17 avril 2013 @ 21 h 07 min

  8. Pour ma part, j’ai stoppé mon autoentreprise et je me suis réinscris au chomage. En effet, si je basculais dans l’artisanat, mon chiffre d’affaire ne m’aurait pas permis de survivre. Le chomage c’est maintenant, merci les socialistes!

    Commentaire by Stéphane — 17 avril 2013 @ 21 h 45 min

  9. Ils vont avec cette imbécile de ministre, tuer mon travail de 5 années que j’ai mis en place et qui aujourd’hui en travaillant 7 jours sur 7 me permet de me dégager un salaire d’un peu plus de 1000 euros.Et j’en suis fier !
    Me permet par la même occasion de consommer et surtout de ne pas avoir besoin de l’état.
    J’ai voté à gauche et croyez moi je m’en souviendrais ! Ils sont en guerre contre la création d’entreprendre dans un pays qui est en récession.
    Moi il me restera alors plus rien sachant que j’ai plus de 50 ans et qu’il me sera impossible de retrouver un emploi.
    Nous sommes gouvernés par des communistes.
    J’espère que les Français vont se réveiller car d’ici 5 ans d’un gouvernement comme ça.
    La France sera comme l’Espagne ou la Grèce.

    Commentaire by Sylvie — 18 avril 2013 @ 7 h 16 min

  10. Je suis à la retraite et le fait de cette activité est un petit complément qui me permet de mieux vivre

    Commentaire by Salles — 18 avril 2013 @ 7 h 31 min

  11. L’auto-entreprise étant un succès incontestable, les auto-entrepreneurs doivent montrer qu’ils sont prêts a défendre leur statut et cela au plus vite, au plus fort et au plus nombreux.
    Je propose que ceux qui s’y connaissent montent pour commencer le buzz sur internet.

    Commentaire by Willem VLUGT — 18 avril 2013 @ 8 h 02 min

  12. Il serait vraiment dommageable d’arrêter ou de plafonner dans la durée (1 à 5 ans) le statut d’auto-entrepreneur qui a fait beaucoup d’adeptes au régime.

    Celui-ci étant très simplifié, pratique, et idéal pour se lancer dans une profession en tant qu’indépendant.

    De plus, il permet à nombre de personnes d’avoir un complément de revenu en toute légalité.

    Commentaire by Coulet Stéphane — 18 avril 2013 @ 8 h 41 min

  13. Comme d’habitude nos énarques et autres technocrates préférent leur idéologie à la réalité. Tuer une activité qui rapporte va à l’encontre du redressement économique.

    Commentaire by MICHEL Pascal — 18 avril 2013 @ 9 h 51 min

  14. Bonjour,
    Je suis très déçue de la décision de ce gouvernement qui va m’obliger à fermer ma petite entreprise de couturière.Je suis une sénior et il me reste encore 10 ans à travailler.Mon entreprise de très petite taille génère un tout petit chiffre d’affaire (environ 900€ par mois)et me permets de travailler légalement en retirant un petit complément ajouté à la retraite de mon mari, ce qui nous permets de vivre tout simplement…
    Je tiens à préciser que je suis diplomée, artisan bénéficiant de la loi de mai 2009 me permettant d’avoir le même régime fiscal et social que les auto-entrepreneurs.
    Si cela devait changer, je ne pourrais plus payer mes charges. Mon avenir est donc très incertain et je ne comprends pas du tout cette décision gouvernementale.
    Cordialement.

    Mme MARQUEZ M.CM

    Commentaire by MARQUEZ Marie-Christine — 18 avril 2013 @ 11 h 35 min

  15. Bonjour, je pense qu’il faudrait mieux informer les artisans de la taxation et de l’imposition appliquées aux auto-entrepreneur et leur démontrer que c’est LEUR régime qui est privilégié imposition sur le bénéfice et non sur le chiffre d’affaire. Leur proposer d’être imposés et taxés comme les auto-entrepreneurs,sur leur chiffre d’affaire et non sur leur bénéfice, la polémique va s’arrêter très vite.
    En revanche on devrait vérifier que les auto-entrepreneurs du batiment ont bien souscrit une assurance décennale, condition obligatoire !

    Commentaire by LORIEAU — 18 avril 2013 @ 12 h 31 min

  16. Voilà encore une décision prise à l’encontre de tout bon sens, notre pays ne sait que taxer et empêcher toute initiative qui n’est pas issue d’une usine à gaz pondue par nos chères administrations ou services publics qui n’ont souvent de service que le nom.

    C’est vraiment désolant de voir depuis des mois tout le travail de démolition qui est fait sur ce régime.

    Nos politiques feraient bien de réviser leur train de vie à la baisse et arrêter de dilapider le produit des taxes et impôts si durement obtenus. Faire des économies partout c’est possible et pas pour un service au rabais.

    Personne ne semble comprendre dans ce pays que la richesse ne tombe pas du ciel et encore moins de l’état via ses cohortes d’administrations.
    A quand la prochaine révolution, que tout soit enfin remis à plat.

    Commentaire by Profwalken — 18 avril 2013 @ 12 h 34 min

  17. Contrairement aux allégations de certains spécialistes ;L’auto entreprise ne constitue pas une menace pour l’artisanat.D’autre part les simulations qui analysent la différence entre auto-entreprise et EURL montrent une variation ténues en terme de profit et de fiscalité TVA comprise.
    En cas de restriction de durée ; il y a fort à parier que certains auto entrepreneurs en contact direct avec des clients particuliers se feront payer en liquide et développeront un travail au noir .

    Comme toujours dans ce pays « le diable est dans le détail » .
    S’il fallait analyser la véritable efficacité des politiques il faudrait supprimer toute repésentation démocratique devenue inutile. En effet les réformes sont toujours déformées par l’action occulte des lobbies économiques ou par les corporations ou par des « experts » issus des mêmes écoles qui s’imaginent encore que la France est un grand pays et, qui par vanité ont dilapidé la force vive qui est vraissemblablement concentrée dans
    -Les PME avec leurs ouvriers et employés solidaires de leur outils de travail
    -Les artisants
    -Les auto entrepreneurs qui permettent à 1 million de français anciens salariés (maternés quant ils ont un CDI) de mettre progressivement le pied à l’étrier dans cet univers risqué et compliqué qu’est le monde de l’entreprise; mais qui laisse espérer qu’avec l’apport de valeur ajoutée dont le pays a grand besoin ces nouveaux actifs en récolteront quelques bénéfices …

    Commentaire by HENTGES — 18 avril 2013 @ 14 h 04 min

  18. Définition détaillee de l’apport de valeur ajoutée?

    Commentaire by GOLD — 18 avril 2013 @ 15 h 41 min

  19. et les retraites aux petits revenues que vont ils devenir
    ils depenseront encore moins
    avec 1200 euros par mois c est la misere
    merci les SOCIALISTES
    eux au gouvernement il n ont pas besoin de travailler a cote pour completer leurs revenus
    on reprendra le travail au NOIR

    Commentaire by isoardi — 18 avril 2013 @ 16 h 04 min

  20. Mère de famille ayant mon métier à coeur (assistante indépendante), je ne pourrais concilier vie professionnelle et vie privée sans ce statut. En effet, je n’aurais jamais franchi le cap pour créer une entreprise si j’avais dû faire face à des démarches plus complexes. Le concept me convient tout à fait et l’avantage pas de recettes/ pas de charges me rassurent. Je n’envisage pas de changer de statut car pour le moment,je dois gérer maison et entreprise et ne compte pas développer plus mon activité. On verra dans quelques années. Toutefois, l’apport que constitue mon revenu change considérablement la donne pour le foyer. En deux mots : si l’auto-entrepreunariat n’existe plus, je cesserai mon activité et redeviendrai demandeur d’emploi ou plutôt sans emploi !

    Quant à la guéguerre avec les artisans opposants … je me demande en quoi un artisan auto entrepreneur qui ne peut déduire aucune charge (achat de matériel, déplacement, etc) peut d’un coup devenir une menace pour un artisan installé pouvant tout déduire. La peur qu’on lui vole le marché ? La concurrence est autorisée en France .. et c’est le travail qui fait la différence, non le statut de l’entreprise. Un autoentrepreneur qui facture peu, ne survivra de toute façon pas, d’autant s’il doit sur le total déduire l’achat de matériel et de marchandises. C’est donc un faux problème qui a été insidieusement infiltré dans les têtes de certains artisans que l’on a voulus utiliser pour constituer une opposition bien active. Diviser pour mieux régner, c’est là la méthode du gouvernement. Il y a de la place pour tous en France alors ne gâchons pas cette dynamique.

    Commentaire by Danièle — 18 avril 2013 @ 17 h 50 min

  21. Mais ils n’ont encore rien compris là-haut, quel gâchis…

    Commentaire by cheroute — 18 avril 2013 @ 17 h 54 min

  22. On vient déja de nous augmenter de 3% sur nos déclaration,
    aux détracteurs des autoentrepreneus on ne récupére pas la tva. Je suis retraité et le peu que je gagne complète ma retraite sans ces revenus je ne peux plus vivre.
    De plus sur des recettes de 32000 Euros maximum si vous retirez les frais, la non récupération de TVA, il reste vraiment pas grand chose.
    Bravo a ce gouvernement.
    André Marcoin

    Commentaire by Marcoin andré — 19 avril 2013 @ 12 h 16 min

  23. C’est la meilleur idée du siècle pour les petits revenus. La limite du CA est la meilleur solution pour ne pas donner la possibilité d’industrialiser le processus.
    Laissez donc vivre ceux qui veulent gagner + ou faites la même chose, créez ! ça c’est pour les détracteurs.
    Cordialement

    Commentaire by DIEHL — 19 avril 2013 @ 14 h 16 min

  24. Les lobby de droite ou de gauche , de corporations ou de taxi ,sont encore à l’oeuvre pour dilapider les recettes de l’Etat .

    Quand des reformes sont votées pour améliorer le pouvoir d’achat des chômeurs et des retraités , et qu’elles fonctionnent avec près de 1 milliard de recettes :

    Cela devient de l’inconscience de les tuer dans l’oeuf : trois ans ……de vie et encore un réglement en plus des 3000 !

    Commentaire by AUPICON — 19 avril 2013 @ 15 h 25 min

  25. Mais qu’attendre de ce gouvernement qui est un ramassis d’incompétents et qui s’octroie des avantages sur le dos des Français qu’ils pressent comme des citrons ?

    Commentaire by LAURENT — 20 avril 2013 @ 17 h 24 min

  26. Après un licenciement, à plus de cinquante ans, me voilà envoyée à la case Pôle emploi… Bien évidemment, mais peut-être nos gouvernants successifs ne le savent-ils pas, il m’est absolument impossible de retrouver un emploi, et cela d’autant plus qu’à mon âge, on me rit un peu au nez qua

    Commentaire by Marie-Ida Tessier — 20 avril 2013 @ 17 h 33 min

  27. Après un licenciement, à plus de cinquante-deux ans, me voilà envoyée à la case Pôle emploi en 2010… Bien évidemment, mais peut-être nos gouvernants successifs ne le savent-ils pas, il m’est absolument impossible de retrouver un emploi, et cela d’autant plus qu’à mon âge, on me rit un peu au nez quand je parle de formation, de reconversion, même avec un cumul de droits au DIF maximal…
    Habitant en province, avec un mari ayant eu une grave maladie et une fille handicapée (23 ans à l’époque), que faire ? J’ai un beau métier (mais les places sont rares, même à Paris…), une solide expérience de plus de trente ans, la tête sur les épaules, envie de continuer à gagner (ou perdre, c’est selon…) ma vie par mes propres moyens.
    Je tente donc l’aventure de l’auto-entreprise et, en mai 2013, j’entamerai ma quatrième année d’activité.
    J’ai choisi cette solution :
    1) parce que je n’aime pas les paperasses et les tracas administratifs ; la simplicité du système me plaît ;
    2) parce que, dans ma profession, contrairement à d’autres, on ne peut guère facturer plus de 20 € de l’heure (et encore !) si nous voulons rester concurrentiels ;
    3) je n’entends pas dépasser le chiffre de 32 000 euros, je vois mal comment je pourrais l’atteindre en une année, sauf à travailler jour et nuit (ce qui est déjà plus ou moins le cas) ;
    4) parce que mon droit aux allocations reste ouvert en cas de coup dur. Actuellement, cela fait près de dix mois que je n’y ai pas eu recours pour compléter mon revenu d’AE, mais j’aime bien savoir qu’à mon âge et avec de sérieux soucis de santé qui se profilent à l’horizon, je peux compter sur cette bouée de sauvetage momentanée si je dois faire une pause de quelques jours ou si mon AE, pour une raison X ou Y, ne tourne pas pendant un mois.
    Il est évident que si le gouvernement persistait dans son idée, je retournerais au Pôle emploi… puis sous les ponts en attendant ma maigre retraite.
    Entre les cotisations, la TVA que l’on ne peut déduire, les frais divers, les achats non déductibles aussi, les bas tarifs… on a déjà du mal à tirer son épingle du jeu. Toucher encore à ce statut, c’est sa mort annoncée, tout au moins pour les travailleurs intellectuels qui ne peuvent, pour leur part, tarifer à 50 € du mètre carré ou à 60 € de l’heure.

    Commentaire by Marie-Ida Tessier — 20 avril 2013 @ 17 h 49 min

  28. Je suis d’accord avec le commentaire de André’
    je suis à la retraite et ce petit complément m’aide à finir de payer mes dettes de maison.

    Ce régime permet de lutter contre la fraude fiscale et de. Travailler en toute tranquillité.
    Si la réforme est changée , je n’hésiterais pas à me radier.
    Et ça contribuera à encourager le travail au noir.

    Commentaire by Vibert — 20 avril 2013 @ 22 h 32 min

  29. L’auto-entrepreuneur n’est un concurent des entreprises, j’ai trois entreprises qui font appel à mes services pour des petits travaux qu’elles ne veulent assurer pour des problèmes de coûts
    Je suis retraité et pour moiu c’est un petit complèment de retraite sans celà je ne peux pas vivre
    Ce gouvernement veut nous voir mourrir ?????
    Bravo Monsieur le Président

    Commentaire by DETRIEUX — 21 avril 2013 @ 22 h 52 min

  30. Ce statut est surement ce que les politiques ont fait de mieux et de plus performant depuis plusieurs années.Il permet de ne pas jeter les retraités en dehors du marché du travail, chacun est libre de travailler encore un peu même en retraite.Ceux qui sont les détracteurs de ce statut sont sans doute des personnes qui n’ont pas compris le bien fait du travail dans l’équilibre des hommes et femmes.

    Commentaire by DIEHL — 22 avril 2013 @ 15 h 24 min

  31. Bonjour à vous,

    Et c’est justement à ceux qui en ont le plus besoin -ceux dont c’est l’activité principale- que le gouvernement va retirer le pain de la bouche !

    De la part d’un gouvernement prétendument socialiste, c’est scandaleux !

    Laissez donc tranquilles les petits-auto-entrepreneurs !

    Ils essaient, tant bien que mal de survivre, pourquoi leur créer des difficultés supplémentaires ???

    Ce régime a fait rentrer dans le rang un grand nombre de professionnels qui étaient obligés, de par la modicité de leurs recettes, de travailler au noir, d’autre part il permet à des gens modestes de pouvoir, enfin, exercer tranquillement et honnêtement leur activité sans être, pour une fois, écrasés par des cotisations bien trop lourdes pour eux.

    Pourquoi toujours vous attaquer, comme le gouvernement précédent, aux petits, alors que les super-nantis vous imposent leurs dictats et exportent leurs millions ???

    Bien amicalement à ceux qui me liront.

    Elena.

    Commentaire by elenapoint — 1 mai 2013 @ 0 h 50 min

  32. en pré retraite depuis novembre 2011 et en retraite prochainement en octobre 2013 je me suis trouvée une passion les animaux.
    Afin d’être en règle je me suis mise auto entrepreneur et j’a passé mon certificat de capacité.
    je suis maintenant famille d’accueil pour animaux domestiques. Je pratique cette activité pour m’occuper pendant ma retraite, et cela me fait un petit appoint de plus. Autant dire que cette activité me rapporte au maximun dans les 400 par mois, car je ne prend pas beaucoup d’animaux en meme temps, juste de quoi m’occuper.
    le statut d’auto entrepreneur est pour moi le plus intéressant, malgrè l’augmentation qui se fait ressentir nettemet surtout sur 400 €,
    si ce statut m’est supprimé, pour ma part je devrais arrêter cette activité.
    je me suis donnée bien du mal à mon age pour essayer de pratiquer ma nouvelle passion,
    alors je me pause parfois la question, doit on se mettre en règle avec la loie, ou doit on faire du travail au noir ?
    en voulant changer ce statut, le gouvernement va pousser encore plus les gens à ne plus rien déclarer du tout.
    il faudrait peut être que les têtes bien pensantes, réfléchissent un peu mieux à l’impact que cela peut avoir.
    ce gouvernement qui devait aider ses concitoyens au contraire les met dans la panade.
    Ha oui on vous dit avant de partir en retraite, il faut vous trouver une occupation pour que la retraite passe mieux, et lorsque vous avez enfin trouvé ce qui vous convient, faut arrêter parce qu’on ne peut plus assumer.
    BRAVO BRAVO BRAVO
    MADAME DOMINIQUE FABRE
    famille d’accueil pour animaux domestiques

    Commentaire by nanny-dog31 — 1 mai 2013 @ 6 h 12 min

  33. Je viens de lancer ma boutique web pour la vente d’objets en bois tourné de ma production. Je ne tire pas de revenus suffisants de cette activité pour envisager de quitter le statut d’auto entrepreneur.
    Le tournage sur bois est actuellement mon activité principale: si le statut est limité dans le temps je ferme boutique.

    Commentaire by Jean — 1 mai 2013 @ 6 h 52 min

  34. Comme le dit si bien André, nous ne récupérons par la tva, nous n’avons aucune charge à défalquer et nous venons d’être augmenté de 3%.
    Que du bonheur.
    La particularité en France, c’est que lorsque vous êtes honnête et que vous exercez un métier en toute légalité, on trouve le moyen de vous décourager.
    Que ferons les milliers d’auto-entrepreneurs ? Devront – il aller travailler au noir (totalement illégal) ou vivre dans le cadre du seuil de pauvreté car ils n’auront plus de revenu complémentaire.
    Il faut penser que nous sommes, également, des électeurs, que le moment venu, il faudra savoir sanctionner nos élus par le biais des urnes.

    Commentaire by LAGUF — 1 mai 2013 @ 10 h 10 min

  35. oui comme dit Mr.Marcoin il ne nous reste pas grand chose et faut y ajouté le C.F.E voiture l essence assurance réparation téléphone les impôt sur le revenus matériel qu’ il faut sans cesse renouveler etc… qui ne rentre dans aucun frais a déduire contrairement aux pme et artisans.
    il tape a nouveau sur les petit c est tellement plus facile!
    j espère que l ont (auto-entrepreneur) se réunira si jamais une décision débile serais prise contre notre gagne pain car pour ceux qui reste auto entrepreneur ce n est surement pas pour devenir riche !

    Commentaire by djové — 1 mai 2013 @ 16 h 11 min

  36. je pratique en activité principale. mon autre activiter est mere au foyer avec enfant handicaper.

    je travail 3h par jour et quand je peu un peu plus car je doit m’occuper de mon enfant autiste.

    je ne peu exercer a temps plein ailleur qu’a mon domicile et ses pas les aides qui nous paie les factures
    mon conjoint n’a retrouver qu’un mis temps ( on a fait 800km et tout lacher pour la scolariser et trouver un centre elle va a mis temps ecole et mis temps centre mais pas de cantine ni garderie car sa se passe mal, donc maman et rentre tot: 16h) bref

    mon activiter nous permet de joindre les 2 bout mais s’est mieux que rien.

    si je doit changer mon statut et ne peu pas rester en auto-entreprise, vu le faible bénéfice que je fait autant fermer boutique. ses débile.

    grace a l’auto-entreprise je ne suis pas complètement assister et peu travailler, je pense a toutes les personne dans ma situation : que deviendrons nous?? des assister de la CAF, ses nul.

    penser au petit revenu qui font grace a l’AE de petit bénefice mais qui peuvent joindre les 2 bout grace a cela. l’AE était un espoir, une solution contre l’assistana.

    Commentaire by dubois — 1 mai 2013 @ 17 h 07 min

  37. Le statut d’auto-entrepreneur ne fait en aucun cas du tort à qui que ce soit. Nous gagnons moins d’argent que ceux qui n’ont pas ce statut. Nous générons des bénéfices pour le gouvernement. Depuis que Holland est aux commandes de la france il ne fait rien pour ceux qui essaient de s’en sortir. Il taxe encore plus, ceux qui travail et ceux qui offre du travail ainsi que ceux qui sont à la retraite et qui ont travaillé toute leur vie, et il donne notre argent à ceux qui ne veulent pas travailler. Je n’ai jamais connu une gauche comme ça. Les travailleurs ne sont plus respectés. Il ne va faire que mettre les gens qui sont en auto entrepreneur dans une situation sociale précaire et développer le travail au noir. Bravo la gauche ! encore une grosse erreur ! que d’erreur depuis son élection ! Il critiquait Sarkozy mais lui a fait de bonne choses pour les personnes qui voulaient travailler. Il serait temps qu’Hollande arrête de croire qu’il est dans un jeux vidéo et qu’il peut jouer avec la vie des citoyens, il a à sa charge un pays tout entier et toutes une population. Il n’est pas capable de gouverner correctement. Personnellement s’il limite le statut, j’arrête mon activité et me mets au rsa, au moins je suis sûre de percevoir chaque mois 483 euros alors qu’à leur actuelle je ne me sors même pas cette somme de mon activité

    Commentaire by delaroche — 1 mai 2013 @ 18 h 13 min

  38. je suis sidérée de voir que dans ce pays on s’évertue à décourager ceux qui ont un savoir faire et des idées, et qui souhaitent en vivre.le statut d’auto entrepreneur m’a permis d’ouvrir un petit institut de beauté il y a trois ans, et je commence tout juste à sentir mon affaire évoluer dans le bon sens. si on ne me permet plus d’exercer sous ce statut, je n’aurai pas les épaules assez larges pour continuer sous un autre statut. alors ma question au gouvernement est la suivante: est ce souhaitable que tous ceux qui vivent de leur auto entreprise soient obligés de cesser leur activité, et qu’ils deviennent des assistés de la société? l’état a-t-il les moyens de payer du rsa à tous ceux qui se retrouveront ainsi sans revenu ? je suis fière d’avoir créé mon propre emploi et je suis indignée de constater que lorsqu’une bonne mesure est créée, le gouvernement suivant n’a de cesse de tout détruire , au mépris de petits entrepreneurs qui ont une réelle utilité et pas d’autre solution pour s’en sortir.

    Commentaire by bouyer — 1 mai 2013 @ 18 h 19 min

  39. Ils feraient bien de réfléchir avant de réduire ce système d’autoentreprise! Ils vont se retrouver avec quelques entreprises classiques de plus, celles qui peuvent assurer les charges tout en ayant encore de quoi vivre et de quoi investir. Mais tous les autres? Ce seront des centaines de milliers de chômeurs de plus ou/et des montagnes de travail au noir car comment s’arrêter quand quelque chose apporte le petit plus qui est nécessaire à ne pas être trop pauvre pour vivre potablement! Et ils vont aussi retirer cette aide de démarrage pour tous ceux qui n’osent pas trop se lancer.

    Ah! comme ils réfléchissent MAL! Ça va leur retomber dessus vite fait bien fait!

    Commentaire by OLEON MC — 2 mai 2013 @ 15 h 03 min

  40. Un décision vraiement formidable. Décidement ce gouvernement socialiste n’a rien compris. Des autoentrepreneurs qui essayent de s’en sortir en créant leur propre emploi et ne plus être assisté et les renvoyer au chômage 1 an après ou plus, c’est vraiement la décision à prendre. Je sais de quoi je parle j’aide tous les jours les créateurs à créer leur entreprise. Ils ne sont pas si nombreux ceux qui peuvent faire de la concurrence aux autres régimes d’artisans ou commerçants, d’autant que les cotisation ajustées au début de l’année, sont aujourd’hui du même niveau que les autres régimes. Seul point encore avantageux pour les autoentrepreneurs, la CFE qui pourrait être modifiée.
    Bravo pour ce gouvernement qui souhaite alourdir ses charges en payant des allocations de chômage en plus.
    Pourquoi avoir gréer ces groupes de travail pour ne pas se servir de leurs avis, d’autant plus que ces groupes étaient composés d’experts.

    Commentaire by Le Nech — 9 mai 2013 @ 19 h 18 min

  41. Bonjour,

    c’est toujours le même processus, il faut un bouc émissaire pour détourner les regards des
    véritables problèmes ………
    Détruire des vies n’a que peu d’importance pour la gent gouvernante, tout est bon pour
    récupérer un maximum d’argent pour payer les dettes contractées sans compter !!!
    J’encourage tous les auto-entrepreneurs à s’inscrire à l’anpe , ils en ont le droit !
    rechercher un nouveau travail peut se faire en marge de cette activité peu rémunératrice
    pour ses acteurs …. et neuf cents mille chômeurs de plus en quinze jours serait peut-être
    une solution pour être pris en considération … à suivre !
    JY Lattier

    Commentaire by Lattier jean Yves — 31 mai 2013 @ 12 h 18 min

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Laisser un commentaire

Powered by WordPress