Planète
 
AUTO-ENTREPRENEUR
Le portail pour réussir en auto-entrepreneur
AVEC   verisign      Jam
Magazine de Planète auto-entrepreneur Annuaire des auto-entrepreneurs Bonnes affaires pour les auto-entrepreneurs Communautés des auto-entrepreneurs

Le blog des auto-entrepreneurs



Auto-entrepreneurs : gagnez en temps et efficacité en rencontrant votre banquier

Responsables du marché des professionnels au Crédit Mutuel

Lorsque vous démarrez en auto-entrepreneur, vous n’avez pas l’obligation d’ouvrir un compte bancaire dédié. D’ailleurs, vous êtes nombreux à ne pas informer votre banquier de ce nouveau projet. Pourtant, prévoir une discussion avec votre conseiller bancaire est l’une des étapes qui peut mener votre projet au succès. C’est ce que nous expliquent les invités de la conférence du Salon des micro-entreprises consacrée à l’accompagnement des créateurs d’entreprises par les banques.

Écoutez l’enregistrement complet de la conférence sur le site du Salon des micro-entreprises.

1. Votre banquier, un conseiller avisé à toutes les étapes de votre projet

Les 3 experts de la conférence sont unanimes : vous auriez tort de ne voir en votre banquier qu’un veto potentiel pour vos demandes de crédit ! Au contraire, votre conseiller peut devenir un vrai partenaire de votre projet et ce, dès le lancement de votre activité.

> Des conseils pour le choix de votre statut :

Le régime de l’auto-entrepreneur n’est pas adapté à tous les projets. Avez-vous pensé à en aviser votre banquier ? Qui mieux que lui peut vous aider à évaluer votre prévisionnel et vous conseiller un plan de développement réaliste et surtout rentable ?

Attention rappelle Albert Roudaut, Responsable des marchés Professionnels & des Petites Entreprises au Crédit Mutuel, « cela suppose d’une part de déclarer son activité en auto-entrepreneur à son banquier et de choisir un accompagnement professionnel. Seul un conseiller qui connaît bien votre marché, votre activité et ses contraintes peut vous apporter les conseils dont vous avez besoin ! ».

> Le 1er ambassadeur de vos demandes de crédit :

Connaissez-vous tous les dispositifs d’aide à la création d’entreprise de votre région ? Certainement pas, mais votre banquier lui peut vous orienter : prêt d’honneur, dispositif NACRE, PCE (prêt à la création d’entreprise)… il saura vous mettre en relation avec les réseaux d’accompagnement qui encadrent ces prêts dédiés aux porteurs de projets.

> Un partenaire tout au long de la vie de votre entreprise :

Vos relations avec votre banquier ne s’arrêtent pas une fois le crédit obtenu. Au contraire, une fois l’étape du lancement franchie, cela ne fait que commencer ! Si vous vous lancez de le e-commerce, c’est votre banquier qui pourra vous conseiller les solutions de paiement les plus sécurisées, si vous avez une activité saisonnière, c’est encore lui qui pourra vous accorder un crédit de trésorerie pour les mois creux, etc.

L’accompagnement de votre banquier fait partie de la vie de votre entreprise ! Voici donc quelques règles pour tisser des relations fructueuses avec votre conseiller.

 

2. Les clés pour instaurer une relation professionnelle avec votre banquier

> Soyez bavard avec votre conseiller !

Pas de confiance sans transparence ! « Un premier rendez-vous avec un conseiller pro va sans doute vous paraître étrange » indique Marie-Sabine Cailleteau, Responsable du marché des Professionnels au Crédit Mutuel. En effet, celui-ci va vous demander quantité d’informations que vous jugez sans doute très personnelles :  les revenus de votre conjoint, votre situation par rapport à l’achat de votre domicile principal, votre situation familiale…

« N’hésitez pas à être sincère et à en dire le plus possible poursuit Marie-Sabine Cailleteau : plus vous en dites et plus votre interlocuteur peut vous conseiller les solutions les plus adaptées à votre projet.  »

 

> Anticipez le financement de votre activité :

Personne n’aime être mis au diapason le fait accompli, votre banquier encore moins ! Lorsque vous prévoyez un décalage de trésorerie, une dépense importante ou bien une période d’activité plus faible, n’hésitez pas à le prévenir dès que vous pouvez ! D’ailleurs, dans le cas d’un financement d’équipement, ce serait dommage de vous priver des solutions proposées par votre banquier : crédit-bail, location financière… ces dispositifs vous permettent d’acheter vos équipements au meilleur coût.

 

Pour aller plus loin : conseils pour bien gérer la relation avec votre banquier.

Retrouvez l’intégralité de la conférence « Auto-entrepreneurs : gagnez en temps et efficacité en rencontrant votre banquie. » donnée l’an passé sur le Salon des micro-entreprises.

 

 

 

 

 

 

Un commentaire »

  1. Banquier, allié indispensable dans la création d’entreprise

    Commentaire by modèles document juridique — 15 juillet 2011 @ 17 h 03 min

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Laisser un commentaire

Powered by WordPress