Planète
 
AUTO-ENTREPRENEUR
Le portail pour réussir en auto-entrepreneur
AVEC   ITG Le Portage Salarial     
Magazine de Planète auto-entrepreneur Annuaire des auto-entrepreneurs Bonnes affaires pour les auto-entrepreneurs Communautés des auto-entrepreneurs

Le blog des auto-entrepreneurs



Auto-entrepreneur et/ou portage salarial : les avantages et inconvénients pour aider votre lancement

devenir auto-entrepreneurL’auto-entrepreneur n’est pas toujours le régime le plus avantageux pour démarrer une activité indépendante. Notamment si vous avez des investissements de départ importants. Mais lorsque le régime correspond à vos besoins, il convient également de comparer les avantages d’une autre formule intéressante, le portage salarial. Celui-ci vous permet de démarrer de manière totalement indépendante tout en conservant le statut de salarié. Vous pouvez aussi combiner les deux statuts : salarié en portage, entrepreneur individuel en auto-entrepreneur…  le point sur ce cumul.

1. Le portage salarial, qu’est-ce que c’est ?

Une situation intermédiaire, pas toujours simple à comprendre, à cheval entre le salariat et l’indépendance. Vous développez votre activité de manière totalement autonome en prospectant et négociant vous-même avec vos clients. Mais c’est l’entreprise de portage (intermédiaire entre vous et votre client) qui se charge de la facturation et de la gestion administrative de votre prestation.
Pour ce faire, vous signez une convention de portage et un contrat de travail avec l’entreprise de portage qui vous verse tous les mois un salaire calculé en fonction de votre CA (et ce, même si vos clients n’ont pas encore réglé la prestation à l’entreprise de portage).

C’est donc une situation de lancement très confortable, vous bénéficiez de tous les avantages du statut salarié tout en manageant vous-même votre activité. Contrepartie importante, l’entreprise de portage déduit une part non négligeable de votre CA au titre de la gestion administrative de votre activité.

2. Avantages et inconvénients du portage par rapport au régime auto-entrepreneur

Pour résumer, il serait facile de caricaturer ces deux dispositifs. Dans le cas du portage salarial, vous avez tout le confort du statut salarié(chômage, retraite, sécurité sociale, mutuelle…) tout en conservant votre liberté d’entrepreneur. Vous bénéficiez d’un accompagnement, de formations et intégrez un réseau, ce qui vous aide à trouver de nouveaux clients et à développer votre chiffre d’affaires. C’est un statut que vous pouvez envisager sur le long terme car il n’y a pas de limites de chiffre d’affaires. La contrepartie de cette sécurité est que, comme tout salarié, votre employeur (la société de portage salarial) doit s’acquitter des charges patronales et salariales pour transformer votre chiffre d’affaires en salaire, en plus du taux de gestion de l’ordre de 10%. Votre salaire net correspond donc environ à 50% de ce que vous facturez à vos clients. Vous pouvez cependant augmenter significativement ce pourcentage en vous faisant rembourser vos frais qui ne sont pas soumis aux charges.

Avec le régime auto-entrepreneur, pas de frais de gestionet les charges sont réduites au minimum (environ 23% pour activité libérale ou artisanale et 13,90% pour une activité commerciale en 2017), mais vous devez vous débrouiller seul et vous dépendez du RSI (Régime Social de Indépendants) qui est bien moins avantageux que régime général… Vous devez donc envisager de souscrire à des complémentaires santé et assurances additionnelles. Vous êtes également limité au niveau du chiffre d’affaires (jusqu’à 33 100 € pour les services et 82 800 € pour les activités commerciales en 2017), ce qui peut rapidement devenir bloquant pour une activité principale.

La comparaison est un peu grossière certes mais vous permet peut-être de mieux comprendre ce à quoi vous êtes vraiment attaché pour démarrer cette activité indépendante : liberté d’entreprendre ou simplicité de création et gestion ? Activité principale ou complément ?

Pour vous en faire une idée plus détaillée et comparez les frais en portage et en auto-entrepreneur, n’hésitez pas à consulter le tableau suivant : Portage salarial ou régime de l’auto-entrepreneur

3. Dans quels cas choisir le portage ?

Si votre activité n’est pas adaptée au régime auto-entrepreneur (trop de charges pour les amortir ou chiffre d’affaires trop important par exemple), vous pouvez évaluer cette possibilité alternative à une création d’entreprise classique. C’est pour vous un moyen de tester sans risque votre marché.

Mais dans la plupart des cas, vous devez évaluer la possibilité de créer en portage ou en auto-entrepreneur en fonction de vos ambitions. Êtes-vous plutôt attaché à la liberté de l’entrepreneur ou bien à la sécurité du statut salarié ? Qu’est-ce qui vous pousse à vouloir devenir indépendant ? Avez-vous besoin de conseils et d’accompagnement ou souhaitez-vous tout gérer seul ? Souhaitez-vous en faire votre activité principale ou est-ce seulement des missions ponctuelles en complément d’un emploi salarié ? Voilà les principales questions qui vous permettront de bien choisir entre ces deux solutions de création.

4. Et si vous combiniez les deux ?…

Pensez aussi que portage salarial et régime auto-entrepreneur ne sont pas incompatibles. Au contraire ! Salarié au sein d’une entreprise de portage, vous pouvez tout à fait développer une activité complémentaire en auto-entrepreneur. D’ailleurs nombreux sont les prestataires de services indépendants (consultants, formateurs, etc.) qui ont opté pour cette formule. Exemple, si vous vous approchez des plafonds de CA, vous pouvez facturer via le portage une partie de votre CA de manière à ne pas dépasser le plafond en auto-entrepreneur… Dans le cas de prestations nécessitant de nombreux frais (déplacements ou investissements matériels), vous les réalisez via le portage de manière à mieux amortir les coûts.

Pour mieux comprendre toutes les possibilités offertes par le portage, découvrez notre interview de Patrick Levy-Waitz, président de la société de portage salarial ITG :

Le portage salarial : une alternative qui séduit les auto-entrepreneurs

 

Et aussi :

Qu’est-ce qui est plus intéressant :  le portage salarial ou le régime de l’auto-entrepreneur ?

 

Article initialement publié le 23 mars 2012 et mis à jour le 28 mars 2017

5 commentaires »

  1. Je suis moi même en portage salarial chez Portage SI depuis plus d’un an maintenant, avoir tout l’administratif entre de bonnes mains quel soulagement!

    Commentaire by Mathilda — 1 juin 2012 @ 11 h 48 min

  2. Bon article, merci.

    Ne serait-il pas bon de mettre à jour en fonction des attaques sur le régime de l’auto-entreprise depuis la nouvelle présidence ? voir l’article où j’y fais le point http://conjointsautravail.blogspot.fr/2012/06/bonjour-ces-jours-ci-vous-navez-sans.html

    Je n’ai pas fait le tour complet mais cela fera l’objet de comparatifs plus poussés ultérieurs.

    Commentaire by Mireille Ruinart — 22 juin 2012 @ 8 h 10 min

  3. Le portage salarial est vraiment une situation de lancement très confortable

    Commentaire by Piana Portage — 12 mai 2014 @ 15 h 18 min

  4. Si j’ai bien compris, le portage salarial en régime auto-entrepreneur est le moyen a privilégier pour les personnes visant à se lancer dans ‘l’aventure’ de l’entrepreneuriat !? Dans ce cadre, j’ai une question à poser : le taux de cotisation de l’auto-entrepreneur sera calculé sur quelle base ? Merci d’avance.

    Commentaire by Abdel — 19 juin 2014 @ 18 h 05 min

  5. Mon fils travaille habirtuellement en interim mis aucun poste en septembre il envisage donc de creer son emploi en auto-entrepeneur; peut-il dans un p^rmier temps cumuler des missions d’interim et des missions en indépendant et ce dans quelles limites ???

    Commentaire by Regnat — 30 septembre 2015 @ 19 h 27 min

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Laisser un commentaire

Powered by WordPress